Reportage sur l’un de nos fournisseurs : la Coop Bio Île-de-France

La Coop Bio Île-de-France nous livre toute l’année, fruits et légumes frais de saison, cueillis seulement 24 heures avant leur dépose rue Gaston Lauriau et beaucoup d’autres produits : laitages, bocaux de légumes cuisinés…

Lavage et brossage des légumes
Lavage et brossage des légumes

En 2011, les producteurs se regroupent sous forme associative, et sont centrés sur l’approvisionnement des cantines scolaires de la région.

La trentaine de producteurs convient en 2016 de changer de vitesse. L’investissement dans une légumerie – les légumes y sont lavés, épluchés, découpés en fonction des besoins puis mis sous vide pour être livrés – est décidé. Afin de porter ce coûteux et bel outil, le passage au statut de Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) est acté. Son objectif : commercialiser les produits à un prix juste pour les producteurs.

Rinçage et refroidissement des légumes après lavage
Rinçage et refroidissement des légumes après lavage

Six collèges structurent la vie de la coopérative. Le collège des producteurs possède 50% des voix et les cinq autres collèges (salariés, partenaires officiels, collectivités, transformateurs, clients) se répartissent les autres 50 %.

En 2017, 7 salariés travaillent à la Coopérative. Aujourd’hui, ils sont 15 pour assurer l’ensemble des activités de la Coopérative. Environ 128 sociétaires (dont 80 agriculteurs incluant la Bergerie Nationale de Rambouillet) y sont réunis.

La Coopérative s’est tournée vers les magasins à partir de 2012, et a développé pour eux des produits adaptés. Alors qu’en 2020, le confinement a été l’occasion de fortement « cultiver cette cible », l’année qui a suivi n’a, malheureusement, pas confirmé l’embellie. L’offre dépasse la demande ! Actuellement, 30 000 œufs par mois sont invendus.

Mise en cagettes des légumes nettoyés
Mise en cagettes des légumes nettoyés

Face à ces difficultés, la Coopérative réagit.
Depuis février 2022, elle a baissé le « franco » à 300 €, a mis en œuvre un contrôle qualité des caisses, a recruté Aurélien Ducoux, qui se charge de la partie magasin (alors qu’Alexia Houriez, en poste à la Coopérative depuis 5 ans, assure le suivi de la restauration collective). La Coopérative a également investi dans l’embauche d’une chargée de communication.

Bac de stérilisation
Bac de stérilisation

Par ces différentes actions, la Coopérative cherche à améliorer son service en direction des magasins et à élargir la gamme des produits proposés. La Caravane ne peut que s’en réjouir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *